Qu’une biologiste, génotoxicologue, archi-multi-compétente, finalement thésée au CNRS succombe aux sirènes de l’intelligence bienveillante de notre Association nous laisse presque tous de glace.

En revanche que notre nouvelle adhérente vive dans la nécessité de travestir et son visage, et sa véritable identité pour seulement poursuivre son exercice professionnel sans craindre un violent black-listage de la part de son milieu professionnel nous pose un vrai problème.

Qui est Anne Gourvès, une agitatrice sans scrupule ou une biologiste formidablement Bienveillante?

A nos avis, vous devriez lire ce qui suit…

 

Découvrez l’article « l’enquête d’une maman biologiste » sur Nexus 106 – septembre octobre 2016

 

aimsib

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de