Marion Kaplan rejoint à notre demande le Comité Scientifique de l’AIMSIB et nous en sommes naturellement très fiers.

Naturopathe de formation puis nutritionniste de renommée internationale, élève du Dr Catherine Kousmine, Marion Kaplan prône depuis trente ans l’importance du strict respect du terrain avant toute mise en oeuvre de traitements spécifiques. Auteure d’une vingtaine d’ouvrages, Lauréate de la Médaille de Bronze (1989) puis d’Argent (2001) de la Société d’Encouragement, Marion Kaplan devient la première femme admise au Comité.

Voici sa première déclaration :

Quand je me présente, je me complais à dire que je suis Bac + 45 ! Je voulais être médecin. Je ne voulais que ça. C’était une vocation. Mais ma nullité en mathématiques m’a définitivement fermé l’accès aux bancs de la médecine. Je l’ai faite autrement !

Devant résoudre de nombreux problèmes de santé, je vous fais grâce de leur énumération, j’ai cherché à comprendre, très tôt. Dès l’âge de 14 ans je me suis mise en chemin.

De jeûnes en régimes, j’étudiais la biochimie, puis la diététique qui n’existait pas encore en tant que cursus scolaire à notre époque. Je me tournais donc vers les hygiénistes du moment, Geoffroy de la vie claire, Jean-Paul Carton, Kousmine, Solomides, Jean-Pierre Masson, Daniel Kieffer etc. J’étudiais l’homéopathie uniciste avec le docteur Senn, pluraliste avec Albert Claude Quemoun et Sananès, puis ma sensibilité m’a fait évoluer vers l’invisible et les médecines énergétiques.

Je ne citerai pas ici les noms de ces excellents médecins qui m’ont formée car ils font partie de ces médecins fichés par nos amis du Conseil de l’Ordre. J’ai eu envie de partager les connaissances que ces précurseurs m’ont apportées au travers de congrès. Ceux qui sont venus connaissent mon engouement à mettre en valeur ces chercheurs, ces précurseurs, ces médecins qui passent leur vie à se remettre en question pour mieux soigner leurs patients.

La médecine est un art et vous le savez.

Mais vous ne pouvez pas soigner correctement un patient ou vous-même, sans changer radicalement d’alimentation ! Je ferai de mon mieux pour vous éclairer et vous confier mes découvertes.

Je suis très heureuse de rejoindre l’AIMSIB qui mène ses combats du mieux qu’elle le peut, pour le mieux-être de tous, pour nous prévenir des dangers de certains médicaments, de certains comportements, pour nous éclairer le mieux possible afin que nous menions une vie en bonne santé physique et mentale.

Puisse ce nouveau cycle être porteur et entraîner des millions de personnes !

aimsib

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de