Cordialement,

Alors comme dans le Petit Prince deux personnages très différents pourraient finalement s’apprécier?

Vous me paraissez étonnamment ouvert d’esprit, c’est-à-dire pas forcément certain d’avoir obligatoirement raison. C’est un grand défaut, que je partage avec vous et qui m’a fait personnellement basculer dans le doute, puis dans la certitude de mon erreur, dès lors que j’ai accepté de creuser la question, alors méfiez-vous.

Votre lien HAS est consternant. Emphatique, amphigourique, il ne critique aucune étude ancienne (4S de 1994 jamais confirmée -et de loin- depuis 20 ans, Jupiter, la tricherie multimodale la plus aboutie, etc..). Mieux, ces Messieurs-dames oublient les études récentes, ENHANCE, IMPROVE-IT…

Depuis que le Vioxx a tué plusieurs dizaines de milliers d’américains mais heureusement aucun Européen (?), en 2006 ou 8, vous devez savoir qu’il existe une nouvelle Réglementation des Essais Cliniques.

En très bref, tout essai doit être préalablement déclaré, ses résultats négatifs ou positifs systématiquement proclamés. Toujours aucun accès aux données brutes des études, certes, protégées aux States par leur Premier Amendement Constitutionnel relatif à la protection des secrets industriels.

(On rêve! l’AIMSIB en fera son cheval de bataille: pas d’accès aux row data? Pas d’AMM en Europe, là!)

Combien d’étude sur les statines depuis 2008 a prouvé un quelconque gain de mortalité, entre zéro et un?

Combien à relié mortalité et morbidité depuis 2008, entre zéro et un?

La tête à Toto.

Je vous ai trouvé silencieux sur SPARCL. Battez-vous plutôt pour comprendre cette abominable arnaque médico-industrielle qui détruit tant de nos patients les plus fragiles dans votre propre service. Lisez ma lettre à Ferriby, allez chercher par le lien hypertexte le P=0,05, si une monstruosité statistique pareille ne vous fait pas frémir, alors…

PROSPER est une étude de firme, lamentable de malhonnêteté, (2002, avant la nouvelle règle) où ils ont tenté de promouvoir un gain à la marge en CV, grâce à leur statine, tout en expliquant la sur-représentation des cancers par… le hasard! Ben tiens!

Chapitre 7 et 8 du book de Michel dL, pour 16,90 euro que je veux bien vous offrir, votre capacité diagnostique et thérapeutique pourrait décupler.

Et vous redonner les rênes de votre métier. Et faire enrager les cons.

Catégorie dans laquelle vous ne paraissez pas devoir être rangé.

 

Hop, j’ai deux minutes :

Un document récapitulatif récent, qui nous vient de nos autorités de tutelle, bien fait, rappelant les données actuelles et posant de bonnes questions :
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2015-06/hypercholesterolemie_pure_et_hyperlipidemie_mixte_-_note_de_cadrage.pdf
Entre les lignes, on sent le futur recul sur la modification des reco concernant la prise en charge du diabète de type 2.

Concernant allhat, je ne sais pas, voilà les conclusions des auteurs :
« ALLHAT-LLT demonstrated no significant difference between pravastatin and usual care groups in all-cause mortality or combined fatal and nonfatal CHD. However, in the context of the modest cholesterol differential, the results are consistent with the evidence from other large trials. Indeed, the overall findings from the 9 large long-term statin trials (including ALLHAT-LLT) leave little doubt regarding the broad efficacy and safety of this treatment in the prevention and treatment of atherosclerotic cardiovascular disease. In the absence of evidence for increases in any category of noncardiovascular mortality, the ALLHAT-LLT results should be interpreted as consistent with current recommendations for cholesterol control in the prevention and treatment of cardiovascular disease. These results emphasize the need for obtaining an adequate reduction in LDL-C in clinical practice when lipid-lowering therapy is implemented. »
Ils arrivent à cette conclusion parce que leur étude était difficile à tenir : design ouvert (mal), des cross over dans un sens comme dans l’autre (20% d’arrêt des statines dans le groupe sous statine, et 11% du groupe sans statine mis sous statine…).
Et franchement, dire que personne n’a parlé de allhat à sa sortie, c’est tout de même dur. Sur pubmed, j’ai 332 articles s’y rapportant. Dans mes cours même d’interne, et de diu neurovasculaire l’étude était abordée. Je m’en souviens bien, je retenais son nom avec ASAT/ALAT et les effets secondaires…

Je trouverai prosper plus tard.

Concernant le patient, si la vie est rendue difficile par des myalgies sous toutes les statines (pas d’effet classe pour cet effet secondaire), bah oui, faut lui arrêter, enfin.

Quant au bouquin de Mr De L., je ne l’ai pas lu. Oui, c’est un cardiologue, oui, il travaille au CNRS. Mais bon, il y a autant de farfelus au cnrs qu’ailleurs. Gamin je lisais les livres de Jean Pierre Petit, directeur de recherche au cnrs, qui me parlait de sa rencontre avec les extraterrestres de la planète ummo, si ma mémoire est bonne.

A plus tard,

Cordialement,
F.D.

Avatar

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de